Le père Georges, facteur d’orgue à Lannion en 1747

Un religieux augustin, facteur d’orgue à Lannion, restaure celui de Bégar (15 juillet 1747)

Reçu du paiement des travaux accordé par le prieur des Augustins de Lannion au prieur de Bégar:

 

Je soussigné prieur des Augustins de la ville de Lannion, reconnois que suivant la convention faitte par Mrs les prieurs et religieux de labbaïe royale de Begar et le père Georges religieux de nostre maison pour le retablissement de l’orgue de leur abbaïe le dit père Georges nous a remis pour avoir relevé l’orgue en entier raccomodé les soufflets, fait de nouveaux tuyaux et fourny la matiere, un nouveau jeu d’ange (sic), le fil de liton, les peaux, en un mot tout ce qui étoit necessaire a l’ouvrage, les mémoires des ouvriers qui se montent à sept cents livres et cent livres pour ses peines et soins qui font la somme de huict cent livres, laquelle somme de huict cents livres m’a esté remise par monsieur Gobbé prieur de la ditte abbaïe de Begarre dont le quitte luy et tous autres. A Lannion ce 15e juillet 1747.

F. Alicot, prieur des Augustins.

 

Arch. Dép. des Côtes d’Armor, H. 104.

 

Commentaires

 

L’orgue ici relevé et complété est celui réalisé par Pierre TUAU en 1647-1649. L’activité de ce facteur, le père Georges, religieux Augustin, n’a pas laissé ailleurs de traces. Il est désigné par son nom de religieux (peut-être son propre prénom) non par son patronyme (recherches en cours dans les archives de cette maison).

L’art de la facture était fréquemment exercée par des religieux. On connaît bien entendu le célèbre Dom Bedos.

En Bretagne, on signale également, le frère Innocent de Saint-Joseph, religieux carmes, qui répare les orgues de Quimper en 1672 et celles de Saint-Pol-de-Léon en 1676. Le frère Florentin Grimont, dit de Sainte-Cécile, religieux carmes lui aussi, travaille à Saint-Melaine de Morlaix en 1787, et aux orgues de Vannes en 1778-1780.