La Roche-Derrien, suite

L’origine anglaise de l’orgue

L’instrument de La Roche-Derrien a été assemblé par Aristide Cavaillé-Coll en 1847-48 en utilisant des éléments (sommiers et tuyaux) qu’il avait sorti de l’orgue de la cathédrale de Saint-Brieuc, avant d’y installer son propre instrument. Cet orgue de Saint-Brieuc (qui ne possédait pas de positif de dos) provenait du jubé de l’Abbaye de Westminster.

 

La date de 1540 gravée sur le buffet de cet orgue (St-Brieuc) n’est pas celle de sa date d’arrivée en Bretagne mais de sa construction à Westminster. C’est la période – animée par Thomas Cromwell- des spoliations des monastères réalisées sous Henry VIII.

L’orgue de Westminster sur le jubé à Saint-Brieuc

GOsurJubé

Dessin de G. Le Goupil

A son arrivée à Saint-Brieuc, sans doute dans les années 1560, cet orgue a d’abord été monté sur le jubé qui fermait le choeur, au dessus du chancel, dans la position qu’il avait à Westminster, la console se trouvant du côté des stalles du choeur et la façade de la montre vers la nef, jusqu’à la destruction, en 1715, de l’ensemble des stalles et du jubé par l’évêque Mgr de Boissieu (évêque de 1705 à 1720) qui avait horreur du « gothique » et voulait à tout prix installer « sa » cathédrale « à la romaine », en application de l’esprit du Concile de Trente. L’orgue restera démonté jusqu’en 1735.

 

 

Traces de ce jubé

Sur le mur nord, à l’entrée de la nef de la cathédrale, les traces du chancel et de ce jubé sont encore très visibles :

JubStBrc

Passage du facteur Maillard en 1636

En 1636, comme l’atteste un document manuscrit retrouvé dans le sommier du grand orgue en 1994, il avait été « refait par Paul MAILLARD, ouvrier d’orgue natif de GISORS en Normandie et ses deux sommiers ont este fais à neuf par Pierre DUSCHENE, natif du Mont Saint-Michel en Normandie »

 

Une tribune à l’ouest

Ayant été remonté sur une tribune élevée côté ouest de la cathédrale, vers 1735, l’organiste de Saint-Brieuc se trouvait dès lors, jusqu’à la construction nouvelle de Cavaillé-Coll derrière le buffet, le dos au mur, la façade de tuyaux de montre orientée vers la nef !

 

Orgues antérieurs

Aucune mention n’a été trouvée d’un orgue antérieur dans l’édifice.

 

Evolutions

Il est restauré par Cavaillé-Coll lors de sa réimplantation à La Roche (1848), puis par la maison Didier, en 1900. Des interventions de LE ROY (1929) et MACK (1945) sont également signalées. Il a été restauré par Pierre VIALLE, en 2002, dans l’état CAVAILLE-COLL de 1848.

 

La composition fournie par H. CORBES en 1966 (« Les orgues du département des Côtes-du-Nord », Bull. Soc. d’Emulation des Côtes-du-Nord, t. XCIV, année 1966, p. 76-77) de cet orgue alors « en très mauvais état, qui mériterait une intervention urgente des Beaux Arts », était la suivante :

  • Premier clavier (ut-fa) : montre 8, flûte 8, bourdon 8, flûte harmonique 8, unda maris 8, prestant 4, doublette 2, hautbois-basson 8, clairon 8 (sic).
  • Deuxième clavier (ut-fa) : montre 16, montre 8, bourdon 8 (emprunt au premier clavier), salicional 8, prestant 4, trompette 8, cornet, clairon 4.
  • Récit (sol 2 à fa 5) : gambe 8, voix céleste 8, flûte octaviante 4, hautbois 8.
  • Pédalier (une octave et 5 notes, ut-fa) en tirasse.

 

Plus de photos …


le double buffet néo-gothique (1847)

Derrière les dentelles de la grande façade

Dentelles - 1847

 

Tourelle en tiers-point du positi

Tuyaux de montre du positif restaurés (2002)

effet de lumière à l’intérieur du GO

 

L’orgue dans les années 80

Années 80, avant la restauration

le grand plein jeu de 9 rangs (2002)

le grand cornet (XVII°)

intérieur du positif : de bas en haut : cromorne – musette-hautbois – pleinjeu 5 rgs – doublette – tierce – nazard (à cheminée)- prestant – bourdon – (montre )

intérieur du grand buffet

Récit : hautbois et flûte

 

récit : voix humaine puis hautbois

 

 

 

 

 

 

 

abrégé du clavier de grd orgue (transmissions des touches aux soupapes)

 

le poumon : soufflet (à tables parallèles)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Requis