TRIBOLE

Tribolé ou Tribolé ?

Tribolé ou Tribolé ? On est peu informé sur ce facteur. Il s’agit probablement du « noble Me Pierre TRIBOLÉ, sieur de Chantelou, facteur d’orgue à Landerneau » qui , en 1637, passe un marché avec les fabriques de l’église de La Martyre (évêché de Léon, près de Landerneau) pour la construction d’un orgue. Il s’engageait à le réaliser, en un an, pour la somme de 1 800 livres. Le cahier des charges précisait qu’il devait être semblable à l’orgue qui se trouvait en l’église des Carmes de Saint-Pol (Bulletin de la Société archéologique du Finistère, t. XVIII, année 1891, p. 135, d’après le document des Archives départementales du Finistère, G 247.

 

Nous sommes peut-être en présence d’une famille ou d’une dynastie de facteurs puisque, en 1634, un certain Nicolas TRIBOLE reçoit 150 livres tournois pour avoir « ravallé, nettoyé et harmonisé » l’orgue de la cathédrale de Nantes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Requis