Paimpol : orgue C-Coll/Convers de ND de Bonne-Nouvelle

 

L’édifice

Commencée en 1910, la construction de la nouvelle église Notre-Dame de Bonne-Nouvelle, sur les plans de l’architecte Guerrannic, s’achève en 1914, non sans difficultés en raison de l’instabilité du terrain mal estimée lors des études préliminaires. L’édifice est ouvert au culte en 1914 ; du moins est-il béni le 8 février de cette année, car il ne sera consacré que le 13 août 1932.

 

 

 

L’instrument

L’instrument a été installé à l’initiative de Monsieur le chanoine COTTIN, curé de Paimpol de 1918 à 1929. Les informations manquent cependant sur les modalités et les conditions de sa réalisation.

 

Seul un examen objectif de l’instrument lui-même permet d’en attribuer le buffet à la manufacture BUISINE de Lille, la facture à la maison CONVERS, comme l’atteste, en particulier, la marque « CAVAILLE-COLL CONVERS » gravée sur la traverse supérieure de sa console. On peut ainsi dater l’ensemble de 1925.

Auguste Convers – 1884-1976 – est le second successeur de la maison Cavaillé-Coll après Charles Mutin, à partir de 1924.

Identité du propriétaire

Mairie de Paimpol.

Protection de l’instrument

Aucune

 

Situation dans l’édifice

Tribune au fond de la nef principale.

 

Historique

Description actuelle

 

Etat de l’instrument

 

Bon état général.

Soufflets et gosiers nécessitent soit une réfection totale (très onéreuse), soit des travaux de colmatage des fuites – étude en cours.

 

Entretien

Il est assuré par les Ets Daniel DECAVEL – facteur d’orgues – 59145 MERLAIMONT – successeurs des Ets GUERRIER qui ont relevé l’orgue en 1987.

 

Acoustique

Satisfaisante

 

Type de chauffage

 

Au gaz

 

Composition

Paimpol-
ND de Bonne Nouvelle-
Convers ~1925
Grand orgue (do1 - sol 5)Récit expressif (do1 - sol 5)Pédale (do 1- fa 3)
Bourdon 16'
Viole de gambe 8'Soubasse 16'
(emprunt GO)
Montre 8'Voix céleste 8'Flûte 8' (id)
Salicional 8'Cor de nuit 8'Bourdon 8' (id)
Flûte harmonique 8'Flûte octaviante 4'Bombarde 16'
(emprunt Réc.)
Bourdon 8'Pleinjeu 3 rangs
Prestant 4'Basson 16'
Trompette 8'Accouplement GO / Réc
en 8' et en 16'
Basson-hautbois 8'Tirasses GO & Récit
Soprano harmonique 4'Appel anches

 

– Console sur le côté du buffet (accolée mais non en fenêtre).

– Transmissions mécaniques.

– Les basses des jeux de fonds ouverts et les anches sont en zinc.

Orgues antérieurs et évolutions

Orgues antérieurs

Il existait un orgue dans l’ancienne église paroissiale démolie dans les années 1926-1927. Selon Marcel LE ROUX qui a effectué des recherches dans les archives paroissiales, le plus ancien pouvait même remonter au XVIe siècle. Deux autres probablement lui succédèrent : un premier de 9 jeux, et un second de 19 jeux. Celui-ci comportait deux claviers manuels (54 notes), un pédalier (18 notes). Il était ainsi composé suivant le descriptif imprécis figurant dans le journal de paroisse de 1837 :

 

Grand Orgue (10 jeux) : montre 8, Bourdon 4, prestant, nazard, doublette, flûte allemande, larigot, fourniture 3 rangs, trompette, clairon.

Positif (5 jeux) : bourdon, prestant, flûte allemande, doublette, nazard

Pédalier (4 jeux) : flûte 8, flûte 4, trompette, clairon.

Le buffet, « d’une conception originale et dont la plus importante décoration est un Christ debout entre deux anges », avait été classé monument historique par arrêté du 1er mai 1911.

Voir l’élément décrit dans la Base Palissy.

 

Pourtant rien de cet instrument ne semble avoir été conservé après la vente de l’édifice à la commune pour le franc symbolique en 1915-1917, à charge pour elle d’en assurer la démolition, à l’exception de sa tour classée par décret du 19 juin 1916.

Evolutions

 

Longtemps mal entretenu, puis négligé dans la liturgie, l’orgue CAVAILLE-COLL CONVERS actuel a été relevé à l’initiative de Marcel LE ROUX et de l’Association des Amis de l’orgue, en collaboration avec les responsables communaux, paroissiaux et les différents services culturels de la ville de Paimpol. Les travaux, confiés à la maison GUERRIER (Willer, Haut-Rhin), furent réalisés du 2 au 27 mai 1987.

 

Le buffet

Néo-gothique construit en 1925 par les Ets BUISINE de Lille.

 

Evénements, anecdotes, légendes

 

Le concert inaugural de l’orgue rénové s’est tenu le 30 mai 1987, assuré par Jean-Dominique PASQUET, organiste et musicologue, professeur à l’Ecole Normale de Musique, chargé de cours au Conservatoire National Supérieur de Paris, et originaire de Paimpol. Il interpréta des œuvres de Louis VIERNE, Guy ROPARTZ, Jean LANGLAIS, Alexandre CELLIER, Marcel DUPRÉ, Jean-Dominique PASQUET.

Y assistèrent Mr JOSSELIN, président du Conseil général, Mr QUERRIEN, maire de Paimpol, Mr CONNAN, conseiller général, et Mr l’abbé L’HERREEC, curé de Paimpol.

Le lendemain, lors de la messe solennelle, l’orgue fut tenu conjointement par Jean-Dominique PASQUET et Yves HILLION. Un chœur de 80 chanteurs issus de la chorale paroissiale, de la chorale Avel-Mor, de la chorale Breiz-Uhel de Saint-Malo, assurèrent les chants sous la direction de Marcel LE ROUX et de Régine FOURNIER.

 

Sources documentaires

 

Marcel LE ROUX, Notes autour de l’église Notre-Dame de Bonne-Nouvelle, Paimpol, 24 septembre 2008.

Mgr. KERLEVEO, Notre-Dame de Paimpol, éditions Comprendre, Lille, 1945

H.Corbes 1965-66

ARCODAM 1987

Bibliographie, discographie

 

Observations

Mise en valeur

 

Depuis la restauration de l’orgue, de nombreux concerts ont été organisés sous l’égide de l’Association des Amis des Orgues ou de l’A.P.A.C : orgue seul ou en duo avec un autre instrument, notamment la trompette ; chœurs avec accompagnement d’orgue.

 

 

Organistes (actuel et prédécesseurs)

 

Sœur Marie-Thérésia.

Louis POUHÄER, jusqu’à son décès vers 1976

Marcel LE ROUX

Paul BERNARD

Pierre-Yves LEVEL (occasionnellement)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Requis