Fondation B-S (2011) : patrimoine

Mardi 6 septembre 2011

Publié dans : Articles

PaulGoussotSamedi 17 et dimanche 18 septembre 2011, Paul Goussot, organiste titulaire de l’Orgue Dom Bedos de l’Eglise Sainte-Croix de Bordeaux donnera deux concerts à l’occasion des Journées du Patrimoine à la Fondation Bon Sauveur de Bégard. Le récent Grand Prix d’interprétation de Saint-Albans (Grande-Bretagne) jouera sur l’orgue de la chapelle du Centre Hospitalier : le samedi pour un ciné-concert avec la projection du fim « La Passion de Jeanne d’Arc » de Carl Dreyer, et, le dimanche sur le thème « L’art de la transcription et de l’improvisation » (Bach, Haëndel, Rachmaninov…).

 

 

Les programmes complets sont téléchargeables en cliquant ici pour le programme du samedi et ici pour le programme du dimanche.

 

Ces Journées du Patrimoine de la Fondation Bon Sauveur offre aussi un programme encore plus attrayant pour deux journées idéales pour se cultiver et découvrir en famille. A noter :

  • Exposition Nicolas Fedorenko, Artiste peintre, Salles de Pratique Culturelle et Cloître (Vernissage : Samedi 17 à 14h30) – Télécharger ici la plaquette de présentation de Nicolas Fédorenko.
  • Concert Musique Traditionnelle à la Cafétéria – Samedi 17 à 16h30
  • Contes de la Sagesse, par Corinne Henry, contes et Ingrid Blasco, vielle à roue au Jardin du Cloître – Dimanche 18 à 15h00
  • Visites libres de 9h00 à 17h30 :
  • Parcours historique (Promenade découverte du parc arboré et du patrimoine bâti et religieux au travers de panneaux pédagogiques)
  • Exposition permanente au «Cloître» sur l’évolution de l’Hôpital et de la psychiatrie, sur le patrimoine, la chapelle et l’orgue
  • Visite de la Chapelle

 

 

 

 

INTERVIEW

 

Fondation Bon Sauveur : un patrimoine… à découvrir à l’année

 

La Fondation Bon Sauveur, sous la direction générale de Henri Terret, développe une politique volontariste d’ouverture au grand public pour casser l’image ancienne d’une psychiatrie basée sur l’accueil « asilaire ». C’est ainsi que depuis plusieurs années le Centre Hospitalier en psychiatrie participe aux Journées du Patrimoine. Au-delà de cet événement, le site de Bégard ouvre ses portes tout au long de l’année pour accueillir les férus de patrimoine, les promeneurs en quête de balades originales, les visiteurs de personnes hospitalisées… Petit panorama de cette offre culturelle et patrimoniale plus que singulière.

 

Le Centre Hospitalier de Bégard se mobilise de nouveau cette année pour les Journées du Patrimoine…

Henri Terret : Oui, nous nous inscrivons dans cet événement avec nos partenaires tels que la Ville de Bégard (qui officie ce jour-là aussi sur d’autres sites telles que les chapelles du Canton), l’association Argoat Armor PlenumOrganum avec qui nous sommes coorganisateurs de concerts sur l’orgue historique de la Chapelle du Bon Sauveur, et la Caisse d’Epargne qui soutient nos initiatives dans le cadre annuel de notre politique à la fois culturelle et socio-thérapeutique.

 

Pour les Journées du Patrimoine, cette année encore, vous avez dressé un programme attractif !

HT : En effet, nous accueillons le talentueux organiste bordelais Paul Goussot qui donnera deux concerts exceptionnels : le samedi, il illustrera le film « La Passion de Jeanne d’Arc » de Carl Dreyer et le dimanche, son concert s’articulera sur le thème de « L’art de la transcription et de l’improvisation » avec l’interprétation de musique de compositeurs de renom. Du grand art pour ce jeune prodige qui vient de recevoir le Grand Prix d’improvisation de Saint-Albans (G-B). Durant ce week-end, nous aurons le plaisir d’inaugurer l’exposition de l’artiste peintre Nicolas Fédorenko… Chacun pourra découvrir son art du « renversement et de la dislocation ». Enfin, à la Cafétéria des Usagers et des Familles, un concert de musique traditionnelle sera donné le dimanche à 15h30.

 

Lors de ces Journées du Patrimoine, l’offre culturelle annuelle en libre accès sera aussi mise en valeur…

HT : Bien sûr, ces Journées en sont l’occasion. Mais beaucoup de personnes ignorent que notre site de Bégard possède un parcours historique qui offre une balade de 1h30 avec des panneaux explicatifs sur le patrimoine (les Sœurs du Bon Sauveur sont venues s’installer à la période post-révolutionnaire sur les restes d’une abbaye cistercienne du XIe-XIIe siècle), l’histoire et tout simplement la beauté de notre parc de 4,5 hectares. En complément, à l’année, nous ouvrons les portes du Cloître de la Chapelle (chaque vendredi après-midi) pour la découverte de ce magnifique édifice et la visite de 75 panneaux d’exposition décrivant l’évolution de la psychiatrie, l’histoire du site et de son patrimoine architectural, paysager et culturel.

 

Quels sont les ressorts de cette politique culturelle ?

HT : Cette démarche est de deux ordres. Le premier est de briser l’image asilaire de la psychiatrie alors que l’hospitalisation est à la fois une exception (80 % des personnes suivies le sont dans un dispositif extra-hospitalier) et une démarche de soin individuelle et choisie… La seconde dimension met en valeur un parcours de soins qui intègre l’accès à la culture, aux sports, aux loisirs en tant que médiation socio-thérapeutique. L’hospitalisation, même si elle a pour objectif l’apaisement de la souffrance personnelle, reste néanmoins une perspective d’avenir dans un projet personnel de réintégration à la société. Et la culture fait partie intégrante et nécessaire de nos codes sociaux : c’est donc une évidence qu’elle ait toute sa place dans notre hôpital !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Requis