Dallam Robert

R.Dallam- New College-photo Nigel Allcoat)

R.Dallam- New College-photo Nigel Allcoat)

Robert Dallam, facteur d’orgue anglais, doit quitter son pays en raison de la guerre civile entre loyalistes et partisans de Cromwell. Il débarque à Morlaix en 1642, avec toute sa famille. Il y installe son atelier. Nanti d’une recommandation des autorités catholiques anglaises en exil sur le continent, il trouve vite des commandes.
Il réalise des orgues pour Quimper, Saint-Jean-du-Doigt, Plestin les Grèves (1653), Lesneven, Saint-Pol-de-Léon, et restaure l’orgue de Landerneau.

Le retour au pouvoir des Stuarts, en 1660, met fin à son exil. Il retourne en Angleterre où son art est pleinement reconnu : il réalise ainsi les orgues de Windsor, de la cathédrale Saint-Georges et des collèges d’Oxford. C’est d’ailleurs au New College d’Oxford qu’il est inhumé le 30 mai 1665.

Son fils aîné, Thomas, restera en Bretagne pour y poursuivre l’œuvre de son père (voir le reçu pour des réparations faites sur l’orgue de Tréguier en 1663).

 

(photo: Michel Cocheril)

Ci-gît Robert Dallam
Artiste consommé dans la construction
d’instruments pneumatiques appelés orgues. Fils de Thomas Dallam
de Dalton dans le comté de Lancastre. Il est mort
le dernier jour de mai 1665 à l’âge de 63 ans après avoir exercé son art avec éclat
en divers pays d’Europe.
Ses cendres honorent le sol où il repose

 

 

 

 

Bibliographie : Michel COCHERIL

Philippe Gestin, Lanvellec : un orgue, un festival baroques, Editions : Skol Vreizh, 2003.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Requis