Georges Gloton (1876-1955 )

Facteur d’orgue d’origine bourguignonne, il avait appris le métier chez Ghuys à Dijon avant de venir se perfectionner à Paris. Il succède en 1919 à Louis Debierre à la tête de la Manufacture d’orgues du même nom, quartier St-Clément à Nantes. Il prend pour associé M.Le Mintier de Léhellec.

 

Gloton maintient la grande tradition Debierre sans grands changements si ce n’est l’accent mis sur les transmissions pneumatiques des notes. Il sait trouver conseil auprès de personnalités de l’orgue comme le chanoine Fauchard (Laval) et le grand André Marchal (titulaire de St-Eustache à Paris).

 

Sans enfant, il forme le jeune Joseph Beuchet, petit-fils de Louis Debierre, à la facture et la direction d’entreprise et le place à la tête de la maison Cavaillé-Coll.

 

En 1934, la firme ouvre une succursale à Paris. En 1947, Joseph Beuchet devient patron, l’entreprise portant désormais le nom de Beuchet-Debierre, première manufacture d’orgues en France, forte de ses 50 employés.

Notre territoire Argoat-Trégor compte trois instruments de Gloton :

Coatreven 1938 Lannion-St-Joseph 1938 St-Nicolas-du-Pelem

 

 

A lire sur le site :

Un siècle et demi de facteurs nantais en Bretagne

 

Bibliographie :

« L’orgue à l’épreuve de l’industrie : la manufacture Debierre », de Pierre Legal, éditions MeMo.

 

 

 

3 commentaires sur “Georges Gloton (1876-1955 )

  1. Georges GLOTON était le frère de ma grand’mère paternelle, j’ai le souvenir de l’avoir rencontré à l’occassion des vacances chez mes grands parents au Croisic en 1950, j’avais 15 ans.
    Je me souviens qu’il nous rendait visite et qu’il nous invitait à déjeuner à l’Hotel Masson face à la criée, j’étais trés impressionné pas ce vieux monsieur en costume de lin et grand chapeau blanc, qui nous racontait des anecdotes sur sa jeunesse.

    • Bonjour et merci Monsieur pour ce témoignage ! Si vous avez d’autres anecdotes sur votre grand oncle, nous sommes bien évidemment preneurs (facture d’orgue, relations avec les confrères, regard sur l’évolution du métier etc.).

      Bien à vous,
      LLB

      • j’aimerai entrer en relation avec Mr lucien BLAISE.
        En effet, je suis moi même la petite nièce de Georges GLOTON, petite fille de sa soeur MARIE GLOTON épouse BLAISE Edmond soeur de JEANNE GLOTON épouse BLAISE Rene
        Je peux vous indiquer que mon Oncle Christian BLAISE, organiste à Dijon aujourd’hui DCD a travaillé sur les orgues avec son propre oncle Georges et devait reprendre son affaire mais des incompabilités d’humeur familial auraient brisé leur relation.
        Si vous pouvez me transmettre ses coordonnées
        sachant que personnellement je ne possède guère de document sur Georges GLOTON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Requis