Vaignon Henri (XVIIe)

 

Ce facteur rouennais de la 1ère moitié du XVIIe siècle entame la construction (ou reconstruction) des orgues de la cathédrale de Tréguier, en 1629, moyennant le prix de 2 400 livres. La réception des travaux a lieu le 14 mai 1632. Il en assure probablement dès lors le suivi puisque c’est lui encore qui les répare en 1644 (1).

En 1654, Tréguier confie à nouveau à son atelier la réalisation des orgues de l’église N-D. de Coatcolvezou. Un certain Honoré VAIGNON reconstruit à neuf, de 1645 à1647 les orgues de la Basilique N-D. de Guingamp. Mais il s’agit probablement ici d’une mauvaise lecture du prénom, car aucun Honoré VAIGNON n’est attesté alors dans cette profession.

C’est aussi Henri VAIGNON qui restaura les orgues de la cathédrale de Dol entre 1650 et 1654 (2). L’existence d’une dynastie de facteurs, comme il y en avait beaucoup, n’est cependant pas à exclure.

 

Deux documents relatifs au buffet des orgues de Guingamp (1645-1646)

 

(1) Pierre DE LA HAYE, Histoire de Tréguier, ville épiscopale, Rennes, Armor-Editeur, 1977, p. 81.

(2) Inventaire national des orgues. Orgues en Ille-et-Vilaine, travail collectif. Coordination de Sabine MORVEZEN, Musiques et danses en Bretagne, Presses Universitaires de Rennes, 2007

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Requis