Guingamp : orgue de la chapelle du lycée Notre-Dame

L’édifice

Chapelle de l’ancien Collège Notre-Dame, aujourd’hui lycée Notre-Dame.

L’instrument

L’orgue a été construit en 1841 par le facteur Ménard de Coutances (Manche) pour la chapelle des religieuses hospitalières de Guingamp.

Cette chapelle fut construite à partir de 1709 ; elle est aujourd’hui désaffectée et sert de salle d’exposition attenante à la Mairie. Son orgue fut transformé et déplacé et  en la chapelle du collège Notre-Dame en 1910.

 

Instrument de l’époque dite « de transition » à sa construction, classique par son buffet mais romantique par sa composition actuelle. Ménard construisait en série : il a décliné son modéle de buffet encore très classique à Guingamp mais aussi à Hambye et à Picauville,  entre autres (dans le département de la Manche). La présence d’un instrument construit par un normand de Coutances, hors de son territoire d’élection donc, illustre encore ici la mobilité des facteurs d’orgues : par le biais de relations écclésiastiques (souvent), ils n’hésitaient pas à se transporter là où un marché les sollicitait :

Ménard_Hambye (50)_orgues du bocage coutançais

 

Le buffet d’Hambye https://www.orguesdubocage.fr/les-orgues/hambye/

 

 

 

 

: plusieurs facteurs normands  ont oeuvré en Trégor ou en Bretagne : Henri Vaignon (Tréguier, Guingamp, Dol), Maillard et Thuau (Lamballe, La Roche-Derrien, Bégard-Tréguier).

Les frères Verschneider de Rémering-les-Puttelange (Moselle) construisent un orgue important à St-Jean-du-Baly en 1853, le facteur nancéen Charles Didier-Van Caster construit plusieurs orgues dans les Côtes d’Armor au tournant du XIX° (Quintin, Plestin, Pleubian, Langoat, Bourbriac) sans parler de Jules (karl-Julius) Heyer qui quitte la Silésie puis Berlin pour s’installer Quimper vers 1850 ou de Robert Dallam qui fuit la terreur cromwellienne en 1642 pour couvrir le Léon de ses merveilleux instruments, aidé par ses fils dont le fameux Thomas…

L’orgue d’Hambye est le presque jumeau de notre instrument guingampais : la composition est très voisine mais étalée sur 2 claviers, un grand orgue complet et un dessus de récit pré-romantique.


Description actuelle

 

Composition

Sa composition depuis 1910, dans l’état où il se trouvait en 1961, a été ainsi décrite par H. Corbes :

Grand orgue (Do1-Fa4)Récit (Do1-Fa4)
Bourdon 16'Viole de gambe 8'
Flûte traversière 8'
(en montre)
Voix céleste 8'
Bourdon 8'Bourdon 8'
Prestant 4'Flûte douce 4'
Trompette 8'
pédalier 27 notes en tirasse sur le GOCopula I/II

Expression pour tout l’instrument.Console en fenêtre à l’arrière.

 

 

 

composition d'origine des jeux de l'orgue Ménard pour la chapelle des Augustines de Guingamp relevée par le facteur Christian Guerrier dans son devis de restauration de 1983.
Un clavier manuel unique de 54 notes,
pédalier 27 notes en tirasse permanente.
Montre 8'
Bourdon 16'
cornet V
Prestant 4'
Bourdon 8'
viole de gambe 8'
Nasard 2'2/3
doublette 2'
Trompette 8'
Clairon 4'
(sommier unique, ordre des jeux de la façade au fond).

Identité du propriétaire

Lycée Notre-Dame – OGEC

Protection de l’instrument

Non classé, non inscrit.

Situation dans l’édifice

Dans le bas côté sud, en tribune.

Etat de l’instrument

Quelques jeux sont utilisables.

Sources documentaires

– Abbé François DOBET, Le collège de Guingamp et l’Institution Notre-Dame, 1516-1948, Saint-Brieuc, 1950.

– H. Corbes, « Les orgues du département des Côtes-du-Nord », Bull. Soc. d’Emulation des Côtes-du-Nord, t. XCIV, année 1966, p. 72.

– Recensement des orgues de Bretagne. Ministère de la Culture – Conseil Régional. ARCODAM – décembre 1987.

Devis de restauration de l’orgue de l’Institution Notre-Dame de Guingamp, suite à la visite de Christian GUERRIER du 7 mai 1993.

Un peu d’histoire

Extraits des Archives des Augustines :

OrgNd-Guing-Archives

 

 

 

 

 

 

 

 

2 commentaires sur “Guingamp : orgue de la chapelle du lycée Notre-Dame

  1. Bonjour à vous amis organistes! Voilà ,je viens à vous pour vous demander des nouvelles de ce bel instrument ,en effet j’y jouait tout les jours du temps de mon internat à notre dame soit de 2011 à 2016 tous les soirs je m’ ennivrais grâce aux quelques jeux qui daignaient encore donner la note… J’ouvrais en grand les fenêtres à la tribune pour que mes camarades puissent l’ entendre. J’étais vraiment fier de faire vivre cet inconnu qui est devenu aux fil des heures un bon ami …. Je joue désormais sur son grand père à la basilique, dont vous faite le recensement ….Je vous remercie , bien à vous ,AR.

    • L’orgue est muet, en très mauvais état. Ici comme dans d’autres institutions catholiques, l’orgue n’intéresse plus les décisionnaires actuels … Demandez à JC Salaün, il doit avoir des infos plus récentes.

      Musicordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Requis